cityname France

ckcity Fr

pageLoadNum 1

ck_is_first_page vrai

isBgAdPage vrai

Newsletter subscriptions 0

auto show newsletter modal cookie false

Citizen Kid
Quelle école alternative choisir pour mon enfant ?
© Fotolia - valeriya

Quelle école alternative choisir pour mon enfant ?


Montessori, Freinet, Steiner-Waldorf... Les écoles alternatives attirent de plus en plus l'attention des parents. Entre solution miracle et problème d'intégration, on fait le point sur les différents enseignements existants en France.

Le concept de ces écoles "différentes"

Aujourd’hui en France, on trouve des écoles alternatives un peu partout sur le territoire (587 selon La Fondation pour l’école, dont 61 % sont non-confessionnelles). Il est donc relativement facile d’en repérer une près de chez vous.

Ces méthodes se veulent plus axées sur la personnalité de chaque enfant que le système national, sur sa volonté de progrès individuel et collectif.

L’apprentissage se fait à plusieurs niveaux pour enrichir au maximum l’expérience de l’élève : personnellement, il choisit ses activités et les domaines dans lesquels il souhaite travailler ; collectivement il construit et met en place des projets ou travaux de recherche. Cet esprit de liberté et d’autonomie constitue le principe fondamental de ces méthodes originales.

Pédagogies alternatives : les écoles les plus célèbres

Les enseignements alternatifs les plus célèbres sont Montessori et Freinet. Le premier est italien, créé par Maria Montessori dans les années 1900 et regroupant aujourd’hui 130 écoles, soit environ 5 000 élèves en France.

Ses principes de base sont l’autodiscipline et l’expérience. Le rôle de l’adulte est d’être le médiateur entre l’enfant et son environnement en utilisant la diversité des formes, des couleurs, des matières mais aussi la présence d’un jardin scolaire comme méthode de travail. L’apprentissage est construit par et pour l’enfant, et donc à son propre rythme.

La méthode Freinet repose sur ce même modèle de liberté et de pratique en autonomie, de responsabilisation et d’ouverture au monde. Les 26 écoles ouvertes en France ont mis en place un véritable travail sur la personnalité de l’élève dans son ensemble, la communication, l’expérimentation, la coopération et le personnel, et les notations sont évitées le plus possible pour limiter la compétition entre les élèves.

Certaines écoles ont adopté seulement une partie de ces idéaux et créent des variantes à ces enseignements. Elles peuvent paraître ainsi plus proches du système traditionnel et rassurer les parents.

Des systèmes pédagogiques plus critiqués

Si la plupart des écoles alternatives sont considérées comme bénéfiques, certaines reçoivent des avis plus nuancés. L’école Vitruve par exemple, située dans le XXe à Paris, est publique et suit donc les programmes nationaux. Si elle est dite innovante en ce qui concerne les domaines de l’autonomie et de la citoyenneté, son fonctionnement basé sur l’égalité entre élèves et professeurs créerait des problèmes d’autorité vis-à-vis de l’adulte. De même, le retour au circuit "normal" peut s'avérer compliqué.

La pédagogie Steiner-Waldorf, elle, est présente uniquement dans des écoles privées. Elle est construite sur "l’amour, la confiance et l’enthousiasme" pour prendre en compte la personnalité de chaque enfant, de la maternelle au lycée. 22 établissements existent à ce jour en France et 1 000 dans le monde. Ce qui est reproché à cette pédagogie, c’est le contenu "spirituel" de son enseignement, la créativité et l'individualité de l'enfant étant au centre de la démarche.

D’autres méthodes localisées en France

De plus en plus d’écoles alternatives et indépendantes apparaissent sur le territoire. Souvent appelées "micro lycées", elles développent des pédagogies déjà existantes ou leur propre type d’enseignement. Dans le Val-de-Marne, les élèves de l’école Decroly travaillent tout au long de l’année sur des projets expérimentaux qui nécessitent le travail, les compétences et la motivation de tous.

Dans le Lycée Autogéré de Paris dans le XVe arrondissement, chaque élève est citoyen et responsable, et participe à la vie de l’établissement au même titre que les professeurs. Au moyen d’ateliers et d’activités, les élèves peuvent trouver par eux-mêmes leur voie et les domaines qui les intéressent.

LAP Calandreta est un système éducatif occitan qui s’étend dans les écoles du sud de la France. Ici, l’objectif pour les enfants est qu’ils maîtrisent dès la maternelle une seconde langue. Cette immersion linguistique facilite la curiosité culturelle des enfants et leur culture étrangère à une époque où la mondialisation nécessite la pratique de plusieurs langages.

Pour les parents encore hésitants, le Festival pour l’école de la vie à Montpellier ouvre ses portes chaque année en septembre et vous présente les exposants de différentes écoles répondre à vos questions.

Choisies pour leur originalité ou leurs qualités, les écoles alternatives prônent un enseignement fondé sur la liberté et l’expression de l’enfant. De nouvelles méthodes qui séduisent de plus en plus de familles en France...

Et vous, êtes-vous tenté par une école alternative ? Partagez votre expérience avec les autres parents en commentant l'article.

Article créé par Audrey Quesnel le 25 juil. 2018

1 avis sur cet article

  • Merci pour votre article de sensibilisation, plus que nécessaire à l'heure actuelle.
    L' Education Nationale a vraiment besoin d'être réformée en profondeur !

Me connecter et gagner +15 Kidipoints

| Anonyme