cityname Paris

ckcity Pa

pageLoadNum 1

ck_is_first_page vrai

isBgAdPage faux

Hôtel du Collectionneur

Hôtel du Collectionneur - Réception

Résumé

Un brunch avec les enfants ? Un séjour à Paris ? L'Hôtel du Collectionneur accueille les familles en face du Parc Monceau, dans un cadre 5 étoiles et un soin particulier aux petits.

> Lire la suite








Plan d'accès (coordonnées: ,)

Hôtel du Collectionneur
51 rue de Courcelles
75008 Paris
01 58 36 67 00
otelducollectionneur.com/fr

Voir les infos pratiques

Aucun avis sur ce lieu

Me connecter et gagner +15 Kidipoints

| Anonyme
Ma note :

Informations pratiques

Téléphone :

01 58 36 67 00

Résumé

Situé à deux pas des Champs-Elysées, l'Hôtel du Collectionneur accueille les familles pour dormir, déjeuner ou se détendre.

Un hôtel d'exception

A la fois hôte, restaurant et spa, l'Hôtel du Collectionneur comprend 478 chambres, dont 70 suites.

Le décor est inspiré des années 30. Un cadre raffiné et élégant pour les familles.

Pour se détendre, les parents peuvent faire un tour au Spa Mosaic. Et pour se dépenser, rendez-vous au Centre Fitness.

Un restaurant pour les familles

Pour les déjeuners et les dîners, le restaurant Le Safran propose des menus adaptés aux enfants, élaborés par le Chef Joël Veyssière.

Les petits choisissent entre plusieurs formules : "Pâte du Chef", "Croc'O délices", "Club super S"...

Et les moins de 4 ans ont un menu dédié, le "Mini Collectionneur", avec tous les plats servis en demi portion.

Un brunch pour les enfants

Rien de tel qu'un brunch le week-end pour passer un moment savoureux en famille.

L'Hôtel du Collectionneur propose un buffet gourmand et coloré aux enfants tous les dimanches.

La mascotte de l'hôtel, la peluche Emile, offre plats salés, pâtes, jus de fruits, gâteaux, crêpes et autres surprises.

Un goûter pour les petits

Le Purple Bar sert un goûter "Petit Écolier" avec madeleine moelleuse, guimauve, gâteau au chocolat, salade de fruits et boisson.

Rendez-vous chaque mercredi de 16h à 17h30. Le tarif est de 16 euros.

Publié par Charlotte Loisy le 12 mai 2017