cityname France

ckcity Fr

pageLoadNum 1

ck_is_first_page vrai

isBgAdPage vrai

Newsletter subscriptions 0

auto show newsletter modal cookie false

Citizen Kid
La Cabane aux oiseaux : vol d'oiseaux

3 bonnes raisons d'aller voir "La Cabane aux Oiseaux" au cinéma


Né d'une série télévisée, "La Cabane aux Oiseaux" fait suite à "La Cabane à Histoires" sorti en 2017 au cinéma. Le film d'animation pour enfants reprend des livres jeunesse poétiques et intelligents. Sa réalisatrice Célia Rivière vous donne 3 bonnes raisons d'aller le voir le 6 février prochain.

Le goût de la lecture avec "La Cabane aux Oiseaux"

Le but de "La Cabane aux Oiseaux" ? Donner le goût de la lecture aux enfants. Pour cela, Célia Rivière met en scène un petit oiseau dessiné, passant dans un vrai décor d'un album à un autre. Chaque livre s'ouvre et une histoire prend vie, en animation et racontée par un enfant qui incarne lui-même son récit.

De quoi pousser vos petits dès 4 ans à feuilleter un ouvrage à la maison...

Des univers poétiques et artistiques

Pour la réalisatrice, il était important de conserver chaque style et chaque univers des auteurs. "On part des images d'origine, on découpe les personnages numériquement, on en fait des pantins puis on les anime, et on complète les décors", nous explique-t-elle.

Faits en collaboration avec les artistes, les cours métrages respectent leur travail. La musique, la vision du monde poétique, les illustrations... Une proposition à part pour les enfants souvent plus habitués à des produits commerciaux et de quoi diversifier leur filmographie.

Des morales "bienveillantes" pour Célia Rivière

Troisième et dernière bonne raison d'emmener ses enfants voir "La Cabane aux Oiseaux" sur grand écran : les petites leçons de vie des histoires. Colère, frustration, émancipation... Elles aident les enfants dans leur gestion des émotions.

Un lion trop arrogant apprend à ses dépens que l'on a besoin des autres. Des "Malfoutus" comprennent que leurs imperfections les rendent uniques. Un hippopotame au gros popotin réalise qu'il est parfait comme il est... Le film aborde aussi bien l'acceptation de soi que la tolérance, et véhicule des valeurs bienveillantes au jeune public.

45 minutes qui font donc du bien aux yeux comme au coeur et à la tête. À voir en famille dès le 6 février...

Article créé par Charlotte Loisy le 10 janv. 2019

Aucun avis sur cet article

Me connecter et gagner +15 Kidipoints

| Anonyme