cityname France

ckcity Fr

pageLoadNum 1

ck_is_first_page vrai

isBgAdPage vrai

Newsletter subscriptions 0

auto show newsletter modal cookie false

Citizen Kid
Violence ecole
@Fotolia

Violence à l’école : une montée en puissance ?


Les incidents peuvent s'enchainer jusqu'à déclencher un véritable débat de société. La violence à l'école serait-elle un phénomène qui connaît une véritable montée en puissance ?

Les incidents peuvent s'enchainer jusqu'à déclencher un véritable débat de société. La violence à l'école serait-elle un phénomène qui connaît une véritable montée en puissance ?

Les incidents de violence à l’école se multiplient

Trois cas de violence à l'école en moins d'un mois, et sur le périmètre d'un département : il n'en fallait pas plus pour déclencher un débat de société sur la sécurité dans le cadre scolaire. Quelques semaines après le meurtre d'un élève, quelques jours après une autre agression contre un jeune de 14 ans, voilà que six jeunes s'introduisent dans un établissement du secondaire pour frapper un élève en plein cours de sport.
Dans la foulée, le ministre de l'Education Nationale, Luc Chatel, annonce la tenue dans un futur proche d'« Etats généraux de la Sécurité à l'Ecole ». L'objectif affiché est de réfléchir à certaines problématiques : le racket, les jeux dangereux des cours de récréation...

Des parents inquiets face à ce débat de société

En tout cas, elle est ressentie comme telle par une majorité de Français. D'après une enquête réalisée récemment*, « 90% considèrent que la violence en milieu scolaire a augmenté au cours des 10 dernières années, 52% estimant même qu'elle a fortement progressé ». Certaines mesures sont plébiscitées, comme le renforcement du personnel (90%), une présence policière à proximité des établissements scolaires (75%), la mise en place de systèmes de sécurité à l'entrée des écoles (69%).
Pourtant, malgré la corrélation tragique de ces événements, est-il exact de craindre une contagion ? La sociologue Cécile Carra rappelle que « les statistiques ne montrent pas de hausse de la violence à l'école », et Benoist Hurel, magistrat, de rajouter qu'on est « en présence d'une loi des séries [...] liée à la focalisation des médias et à la mobilisation des enseignants ».
Quoiqu'il en soit, phénomène de grande ampleur, ou cas extrêmes isolés, la violence à l'école peut exister. Sans recettes miracles pour la déceler, il est important d'en parler avec son enfant.

*Enquête réalisée en ligne par l'institut Harris Interactive du 15 au 16 février derniers auprès de 1.004 personnes issues de l'access panel Harris Interactive âgées de 15 ans et plus.

Avez-vous déjà abordé ce sujet avec votre enfant ? Pouvez-vous témoigner d'incidents violents dans les établissements (sans les citer, svp) de vos enfants ? Partager votre avis sur ce sujet de société...

Article publié le 16/03/2010

Mis à jour par Aurore Lemaître le 15 oct. 2010
Article créé le 16 mars 2010

3 avis sur cet article

  • violence dans les établissements scolaires
    cela fait vraiment peur maintenant... jusqu'ou cela ira t il donc?
    qu'en je pense qu'en l'an 2000 je demandais a des amis qui étaient tous profs dans des collèges en region parisienne, s'ils ne pensaient pas qu'un de ces jours pour des raisons de sécurité, le systeme francais allait instauré comme aux Etats Unis des portiques pour détecter tout objet métallique, afin de lutter contre l'intrusion d'armes dans les établissements... a l'epoque ils m'ont tous traités de folle... quand je vois aujourd'hui les différents cas cités dans les journaux, je me dis que finalement, l'écart qui existe dans le mode de vie américain par rapport au francais, devrait servir un peu plus de lecon et faciliter la prévention, plutot que de laisser faire et attendre l'irréparable pour prendre des mesures...

  • pas simple de s'y retrouver
    je suis professeur en lycee professionnel en region parisienne et effectivement, je trouve que cette violence est surmediatisee, certes, j'ai des élèves difficiles, le sont ils plus que il y a quelques annees, je ne sais pas.
    Peut etre aussi faudrait il faire appliquer le reglement interieur de l'établissement mais quand on essaie de la faire, on nous repond que cela ne fait pas partie de nos attributions, du coup, on a tendance a baisser les bras

  • de moins en moins de repères
    Je suis professeur en collège depuis plus de 10 ans et j'ai moi-même 4 enfants, alors la "violence" je connais. Je ne suis pas sûre qu'il y ait augmentation des actes de violence mais surmédiatisation c'est sûr. La violence est très souvent verbale entre les élèves, mais ils ne ressentent pas toujours leurs insultes comme violentes, certaines faisant partie de leur vocabulaire courant. Les bagarres sont très fréquentes et quand on intervient, ils disent qu'ils "s'amusent" (dans ces cas là, je leur demande si je peux jouer aussi, ça les refroidit un peu en général). Certains élèves sont agressifs envers les profs, surtout verbalement. Ceux qui passent à l'acte manquent de repères à la maison, de limites.
    J'essaie d'expliquer à mes enfants que répondre à la violence par la violence ne sert à rien, mais on sait tous qu'il est parfois difficile de ne pas réagir. C'est un travail sur soi, tous les jours.

Me connecter et gagner +15 Kidipoints

| Anonyme