cityname Lyon

ckcity Ly

pageLoadNum 1

ck_is_first_page vrai

isBgAdPage vrai

Newsletter subscriptions 0

auto show newsletter modal cookie false

Citizen Kid

Les Gasteliers +3 mois

Les Gasteliers à Lyon

Résumé

Le premier pâtissier-traiteur de Lyon 100% sans gluten a ouvert ses portes ! Découvrez les Gasteliers et leurs créations gourmandes et accessibles à tous !

Les Gasteliers
123, Rue de Sèze
69006 Lyon
04 78 24 87 11

Voir les infos pratiques

2 avis sur ce lieu

    Enfin un établissement qui propose du "sans-gluten" ! Très bel endroit, bien situé. Je recommande !

    très bonne idée! bravo

Me connecter et gagner +15 Kidipoints

| Anonyme
Ma note :

Informations pratiques

Accès :

Métro A, arrêt Masséna.

Horaires :

Du mardi au dimanche de 9h à 19h30.

Téléphone :

04 78 24 87 11

Résumé

Ceux qui ne tolèrent pas le gluten ont enfin une adresse gourmande à Lyon...

Les "faiseurs de gâteaux"

"Gastelier" est un mot issu du vieux français gâteau, et qui désigne un artisan-pâtissier, faiseur de gâteau.

Les Gasteliers se sont installés au coeur du 6e arrondissement de Lyon pour perpétuer cette tradition des gasteliers, mais en s'adaptant à tous les régimes !

Une boutique pour tous les régimes

Les intolérants au gluten (et tous les autres !) trouveront aux Gasteliers :

  • Des pains,

  • Des tartes salées et sucrées,

  • Des gâteaux secs : cookies, madeleines, cakes, muffins, biscuits,

  • Des gâteaux de pâtisserie traditionnelle,

  • etc.

Le tout, 100% sans gluten !

Une épicerie et chocolaterie

Les Gasteliers proposent aussi un comptoir chocolaterie, ainsi qu'une épicerie fine avec toute une sélection de produits naturels ou bio !

On peut aussi y acheter la farine utilisée par les Gasteliers, certifiée sans gluten.

Goûter et brunch du dimanche

Le + : la boutique est à la fois un lieu de dégustation, on peut s'y installer dans les fauteuils pour déguster le goûter...

Les Gasteliers proposent même un brunch tous les dimanches !

Découvrez leur formule sur leur page Facebook.

Publié par Hélène Saint-Martin le 12 déc. 2018
Article créé le 10 mars 2017