cityname France

ckcity Fr

pageLoadNum 1

ck_is_first_page vrai

isBgAdPage vrai

Newsletter subscriptions 0

auto show newsletter modal cookie false

Citizen Kid
La Légende de Manolo

La Légende de Manolo : interview exclusive du realisateur Jorge R.Gutierrez


A l'occasion de la sortie du film d'animation "La Légende de Manolo", nous avons posé quelques questions à son réalisateur Jorge R. Gutierrez. Technique d'animation, Guillermo del Toro et amour pour le Mexique. Vaste programme !

A l'occasion de la sortie du film d'animation "La Légende de Manolo", nous avons posé quelques questions à son réalisateur Jorge R. Gutierrez. Technique d'animation, Guillermo del Toro et amour pour le Mexique. Vaste programme !

CitizenKid : Comment est né le projet ? Cela vient de vous ou de Guillermo del Toro, le producteur ?

Jorge R.Gutierrez : L'idée m'est venue il y a 15 ans lorsque j'étais étudiant. Je l'ai proposée à l'université mais tout le monde la refusait. Puis il y a 5 ans, j'en ai parlé à Guillermo et il a tout de suite accepté. J'ai pensé qu'avec lui en tant que producteur, tout serait plus facile mais on a dû batailler. Les studios ne voulaient pas d'une histoire sur le Jour des morts. 

CitizenKid : Connaissiez-vous Guillermo del Toro avant "La Légende de Manolo" ?

J.R.G. : Non. Je ne rêvais même pas de travailler avec lui, je rêvais simplement de le rencontrer ! J'ai adoré "Cronos" et après avoir vu "L'échine du diable", j'ai pleuré. Chaque jour passé à travailler avec lui était un rêve devenu réalité.

CitizenKid : L'histoire est inspirée du mythe d'Orphée. Comment l'avez-vous réécrit pour parvenir au scénario du film ?

J.R.G. : J'ai toujours adoré la mythologie grecque. Et ce que j'aime, c'est placer un mythe dans un autre contexte, ici durant le Jour des morts mexicain. En plus de cela, j'adore lorsqu'un homme ou une femme donne une leçon aux dieux, un peu à l'image d'un enfant face à ses parents.

CitizenKid : Avec votre dessin animé "El Tigre", vous parliez déjà du Mexique. Est-ce important pour vous de diffuser votre culture ?

J.R.G. : Oui, très. C'est de là que vient mon inspiration. Je n'ai jamais voulu me voir sur grand écran. Ce que je veux, c'est y voir mon peuple. Tout ce que j'ai fait jusqu'à présent et ce que je ferai à l'avenir, c'est une lettre d'amour au Mexique.

CitizenKid : Croyez-vous, comme le veut la tradition, que vos proches reviennent parmi vous lors du Jour des morts ?

J.R.G. : Bien sûr ! Et je crois aussi que si nous les oublions, ils sont perdus. Il s'agit de ma fête préférée au Mexique. Je n'habite plus là-bas donc je ne vais plus au cimetière mais je fais un autel pour ma famille. On y met ce qu'ils aimaient manger et boire, des photos. Et on raconte des histoires, des blagues à leur sujet.

CitizenKid : Il y a beaucoup de détails dans le film : les aliments, les décors, les costumes... A-t-il été difficile à réaliser au niveau technique ?

J.R.G. : Extrêmement ! Le style est très différent de ce que l'on est habitué à voir. Il a fallu tout réinventer. Il fallait osciller entre la perfection et l'imperfection. L'art folklorique est très brillant et en même temps artisanal. Les défauts sont ce qui le rend authentique.

CitizenKid : On remarque des chansons typiques du Mexique comme "Cielito lindo" dans la bande originale. Quelle a été l'importance de la musique ?

J.R.G. : J'avais les chansons en tête depuis le début. Je ne savais pas si les groupes allaient nous donner leur autorisation mais finalement tout le monde a accepté : Gustavo Santaolalla, Placido Lindo...

CitizenKid : Quelle est la formule lorsque l'on crée pour les enfants ? Les ingrédients indispensables...

J.R.G. : Je dirais rester des enfants. Nous sommes des enfants professionnels. Nous lisons des BD, nous mangeons des céréales, nous achetons des jouets... On garde sa part d'enfance.

CitizenKid : Quelles ont été vos influences au niveau des films d'animation ? Pouvez-vous nous en conseiller des mexicains ?

J.R.G. : Malheureusement il y en a peu au Mexique. Mais les enfants peuvent regarder les films du comique Cantinflas, très innocents. Personnellement, mes films préférés sont "Pinocchio" et "L'étrange Noël de M. Jack". J'aime aussi beaucoup Miyazaki.

Découvrez la bande-annonce, les photos et l'histoire du film sur la fiche CitizenKid et notre article sur le Jour des morts.

Publié par Charlotte Loisy le 13 oct. 2014

2 avis sur cet article

  • Super travail pour ce film hors du commun, c'est une invitation à porter son regard sur une autre culture. De très belles images, un film très coloré, très gai et instructif. On peut le regarder avec un regard différent selon son âge, sa culture, son ouverture d'esprit, il est accessible à un large public

  • Belle interview, bravo à vous ! Très intéressant.

Me connecter et gagner +15 Kidipoints

| Anonyme