cityname Lille

ckcity Li

pageLoadNum 1

ck_is_first_page vrai

isBgAdPage vrai

Newsletter subscriptions 0

auto show newsletter modal cookie false

Citizen Kid

Le Beffroi de Douai +6 ans

15678

Résumé

Peu de beffroi de la région ont conservé leur aspect d'origine : celui de Douai est quasiment le seul, avec ceux de Béthune, de Bailleul et d'Aire-sur-la-Lys. Séjournant dans notre région en 1837, Victor Hugo a particulièrement apprécié le beffroi

Le Beffroi de Douai
Place de l'Hôtel de Ville
59500 Douai
03 27 88 26 79
www.ville-douai.fr

Voir les infos pratiques

Aucun avis sur ce lieu

Me connecter et gagner +15 Kidipoints

| Anonyme
Ma note :

Informations pratiques

Tarifs :

Adulte : 3,50 €.
Enfant : 2 €.

Horaires :

Ouverture à 11h, 15h, 16h et 17h pendant l'année. Visites supplémentaires à 10h, 14h, et 18h en juillet et août.

Fermeture :

Fermé le lundi matin

Téléphone :

03 27 88 26 79

Résumé

Peu de beffroi de la région ont conservé leur aspect d'origine : celui de Douai est quasiment le seul, avec ceux de Béthune, de Bailleul et d'Aire-sur-la-Lys.

Séjournant dans notre région en 1837, Victor Hugo a particulièrement apprécié le beffroi de Douai.

En voici la description qu'il en a fait à sa fille Adèle:
« Figure-toi une tour gothique, coiffée d'un toit d'ardoise, qui se compose d'une multitude de petites fenêtres coniques superposées ; sur chaque fenêtre une girouette, aux quatre coins une tourelle ; sur la pointe du beffroi un lion qui tourne avec un drapeau dans les pattes ; et de tout cet ensemble si amusant, si fou, si vivant, il sort un carillon ».

Ce carillon de 62 cloches, l'un des plus importants d'Europe, remonte à la construction du beffroi (elle a débuté en 1380 pour s'achever en 1475). Dès 1391, Jehan Lourdel est chargé par les échevins de "batteler les appiaulx" pour rythmer la vie de la cité. Il est le premier sonneur d'une lignée de 35 carillonneurs ininterrompue à ce jour !

A savoir : le carillon qu'on entend dans "Bienvenue chez les Ch'tis" est en fait celui de Douai. Dany Boon, réalisateur du film, a été touché par la qualité sonore remarquable, la possibilité de l'instrument, mais aussi par le jeu de Stefano Colletti, maître-carillonneur et interprète dans le film.

Article créé par Aurore Lemaître le 6 mai 2010