cityname France

ckcity Fr

pageLoadNum 1

ck_is_first_page vrai

isBgAdPage vrai

Newsletter subscriptions 0

auto show newsletter modal cookie false

Citizen Kid
La Reine des neiges @David Gilson
credits

Master class "La Reine des neiges" : les ingrédients d'un film d'animation réussi


De passage à Paris, Jennifer Lee et Peter Del Vecho, respectivement co-réalisatrice et producteur du prochain Disney « La Reine des neiges », ont donné une master class*. CitizenKid était présent et vous dévoile les secrets d'un film d'animation réussi. Place à la magie de Noël !

De passage à Paris, Jennifer Lee et Peter Del Vecho, respectivement co-réalisatrice et producteur du prochain Disney « La Reine des neiges », ont donné une master class*. CitizenKid était présent et vous dévoile les secrets d'un film d'animation réussi. Place à la magie de Noël !

En salles le 4 décembre prochain, « La Reine des neiges » est l'adaptation du conte d'Andersen du même nom. Après « Raiponce», le nouveau long-métrage de Disney met en scène deux sœurs, princesses d'Arendelle.

Capable de tout transformer en glace, Elsa peine à maîtriser ses pouvoirs. Sa cadette, Anna, est prête à tout pour l'aider et empêcher l'hiver éternel de s'abattre sur le royaume.

La Reine des neiges : une histoire convaincante

Pour leur donner vie, toute l'équipe de Disney a travaillé d'arrache-pied durant 16 mois en suivant trois principes : raconter des histoires convaincantes, créer un monde crédible et imaginer des personnages attachants.

C'est avec Chris Buck que Jennifer Lee, auteur des « Mondes de Ralph », a écrit l'histoire de « La Reine des neiges ». Pour cela, ils ont sollicité l'aide de tous les employés de Disney : « Ils regardaient le film ou certaines scènes et donnaient leur avis pour améliorer l'histoire », explique le producteur Peter Del Vecho. Au total, plus de 300 personnes ont travaillé sur le projet, une vraie collaboration.

Autre point important : la musique. Pour que les chansons et l'histoire évoluent ensemble, l'équipe communiquait chaque jour avec les musiciens Kristen Anderson-Lopez et Robert Lopez.

La Reine des neiges : un monde crédible

Afin de créer un monde crédible (en l’occurrence le royaume d'Arendelle), de nombreuses recherches ont été effectuées. L'équipe a visité des régions montagneuses des États-Unis, loin de la chaleur de Los Angeles où se trouvent les studios Disney. Elle a observé comment on s'enfonce dans la neige. « Même les hommes ont enfilé des robes pour expérimenter ses sensations ! », confie Jennifer Lee.

Puis direction le Canada dans un hôtel fait de glace pour créer le palais d'Elsa et ses contours. Même si la neige, et donc le blanc, dominent dans le film, beaucoup de couleurs surgissent pour diriger le regard du spectateur. En observant les couleurs de la glace durant la nuit, les techniciens ont pu les reproduire et faire correspondre le palais aux émotions ressenties par Elsa comme le rouge pour la peur.

La Norvège a bien sûr joué un grand rôle dans « La Reine des neiges ». Les montagnes n'y sont pas les plus grandes au monde mais très vastes. L'architecture des églises et des maisons ont aussi beaucoup inspiré les décors du film. La robe d'Anna aux couleurs magenta et bleu froid a été imaginée à partir des costumes folkloriques de la région et de ses motifs « rosemaling ». Le pays nordique est omniprésent dans le long-métrage.

La Reine des neiges : des personnages attachants

Pour créer les personnages de « La Reine des neiges », le chef d'animation avait un credo  : « avoir un jeu crédible ». « On voulait que le public puisse deviner ce qu'ils pensent », explique Jennifer Lee. Des coachs spécialisés ont conseillé les scénaristes et les responsables de l'animation pour obtenir les bonnes expressions faciales et corporelles.

La réalisatrice ajoute : « Nous avons même filmé les chanteurs pour observer leurs respirations et les reproduire. Cela ajoutait au réalisme des personnages : on a vraiment l'impression qu'ils sont en train de chanter ».

L'équipe a dû réaliser beaucoup de dessins en amont : « Il faut savoir exactement quels mouvements vont faire les personnages parce que cela met très longtemps de passer à l'animation. En tout, 16 000 plans ont été effectués pour le film », précise le producteur Peter Del Vecho.

Le résultat est un film de Noël revenant à la tradition Disney avec deux magnifiques héroïnes et des personnages aussi drôles qu'attachants.

Pour en savoir plus, retrouvez la fiche consacrée au film, les secrets du tournage et le diaporama dédié aux personnages.

* Cours donné par un expert ou un artiste de renom

Article créé par Charlotte Loisy le 12 nov. 2013

Aucun avis sur cet article

Me connecter et gagner +15 Kidipoints

| Anonyme